Lexique supply chain – Lettre E

Catégorie :

Description

Efficacité (Efficiency) : L’efficacité dans la supply chain se réfère à la capacité de réaliser des opérations avec un minimum de ressources, de temps et de coûts. Cela implique de minimiser les gaspillages, d’optimiser les processus et de maximiser la productivité pour atteindre les objectifs de manière rentable.

Évaluation des performances (Performance Assessment) : L’évaluation des performances consiste à mesurer et à analyser les résultats et les indicateurs clés de la supply chain pour évaluer son efficacité. Cela permet de repérer les domaines qui nécessitent des améliorations et de mettre en place des mesures correctives.

Externalisation (Outsourcing) : L’externalisation est la pratique consistant à confier certaines fonctions ou opérations de la supply chain à des prestataires de services externes, tels que des transporteurs, des entrepôts, ou des fournisseurs de services logistiques tiers. Cela peut aider à réduire les coûts et à se concentrer sur les activités principales.

Évaluation des risques (Risk Assessment) : L’évaluation des risques dans la supply chain implique l’identification et l’analyse des menaces potentielles susceptibles de perturber les opérations, telles que les catastrophes naturelles, les conflits de fournisseurs, ou les perturbations de la chaîne d’approvisionnement. Elle vise à élaborer des stratégies pour atténuer ces risques.

Éclatement de commandes (Order Splitting) : L’éclatement de commandes consiste à diviser une commande globale en plusieurs sous-commandes ou expéditions pour répondre aux besoins spécifiques des clients ou pour accélérer la livraison. Cela peut être nécessaire lorsque différents produits sont prêts à des moments différents.

Étiquetage (Labeling) : L’étiquetage dans la supply chain comprend l’application de codes-barres, d’étiquettes RFID ou d’autres identifiants sur les produits, les colis ou les palettes. Il facilite le suivi des produits, la gestion des stocks et l’identification rapide lors de la préparation des commandes.

Économies d’échelle (Economies of Scale) : Les économies d’échelle se produisent lorsque les coûts unitaires de production ou de distribution diminuent à mesure que la quantité produite ou distribuée augmente. Cela peut se traduire par des réductions de coûts significatives dans la supply chain.

État des stocks (Stock Status) : L’état des stocks se réfère à la quantité de produits disponibles dans un entrepôt ou un emplacement donné à un moment donné. Il est essentiel pour la planification des réapprovisionnements et la gestion des niveaux de stock.

Évaluation de la demande (Demand Forecasting) : L’évaluation de la demande consiste à prédire les niveaux futurs de demande de produits ou de services en fonction de l’historique des ventes, des tendances du marché et d’autres données pertinentes. Cela aide à planifier la production, le stockage et la distribution de manière proactive.

Échéancier (Timeline) : Un échéancier dans la supply chain est un calendrier ou un plan détaillé qui spécifie les dates et les délais pour les différentes étapes des opérations, de la production à la livraison. Il facilite la coordination des activités et assure le respect des échéances.

Évaluation des fournisseurs (Supplier Evaluation) : L’évaluation des fournisseurs implique la notation et la surveillance des performances des fournisseurs en termes de qualité, de ponctualité de livraison, de coûts, et d’autres critères. Cela aide à maintenir des relations de fournisseurs efficaces et à garantir la qualité des produits.

Écologie (Ecology) : L’écologie dans la supply chain se réfère à la prise en compte des impacts environnementaux des opérations logistiques. Cela comprend la réduction des émissions de carbone, la gestion durable des ressources, et la minimisation des déchets pour une chaîne d’approvisionnement respectueuse de l’environnement.

E-commerce (Commerce électronique) : Vente et achat de produits ou de services en ligne. Dans l’industrie, l’e-commerce implique la gestion de la supply chain digitale, de la logistique de distribution et du service client en ligne.

E-learning (Apprentissage en ligne) : Utilisation de ressources numériques pour la formation et le développement des compétences des employés. L’e-learning est de plus en plus utilisé dans l’industrie pour la formation continue et la mise à jour des compétences.

Efficience énergétique : Pratique de réduction de la consommation d’énergie dans les opérations industrielles, visant à minimiser les coûts et l’impact environnemental.

Efficience opérationnelle : Capacité d’une entreprise à minimiser les coûts et les déchets tout en maximisant la production et la qualité. L’efficience opérationnelle est essentielle pour maintenir la compétitivité sur le marché.

Efficience des processus : Amélioration des processus industriels pour les rendre plus rapides, moins coûteux et plus fiables. Cela peut inclure l’automatisation, la standardisation et l’optimisation des workflows.

Élasticité de la demande : Mesure de la sensibilité de la demande d’un produit ou d’un service aux changements de prix. Comprendre l’élasticité aide les entreprises à fixer des prix stratégiquement et à prévoir les variations de la demande.

Électrification : Remplacement des processus industriels basés sur les combustibles fossiles par des alternatives électriques, dans le but de réduire les émissions de carbone et d’améliorer l’efficacité énergétique.

Éléments finis (Analyse par éléments finis) : Technique de simulation utilisée pour prédire comment un produit réagira dans des conditions réelles. Elle est largement utilisée dans la conception et le test de produits industriels.

Élimination des déchets : Processus de réduction, de réutilisation et de recyclage des déchets produits par les opérations industrielles. L’élimination efficace des déchets est une composante clé de la durabilité en entreprise.

Émission de CO2 : Quantité de dioxyde de carbone émise par une entreprise lors de ses activités. La réduction des émissions de CO2 est un objectif important pour les entreprises soucieuses de leur impact environnemental.

Empowerment (Responsabilisation) : Pratique de donner aux employés plus d’autorité et de responsabilité dans leurs tâches quotidiennes. L’empowerment peut améliorer la motivation et l’efficacité.

Empreinte carbone : Mesure totale des émissions de gaz à effet de serre produites directement et indirectement par une entreprise. La réduction de l’empreinte carbone est essentielle pour les pratiques commerciales durables.

Encadrement (Coaching) : Fourniture de conseils, de formation et de soutien aux employés pour améliorer leurs compétences et performances. L’encadrement est un outil important pour le développement du personnel.

Engagement des employés : Niveau d’enthousiasme et de dévouement des employés envers leur travail et leur entreprise. Un engagement élevé des employés est souvent lié à une meilleure performance et à une plus grande satisfaction au travail.

Enjeux sociaux : Questions et défis liés aux aspects sociaux de la gestion d’entreprise, tels que la diversité, l’équité, l’inclusion et le bien-être des employés.

Entrepôt automatisé : Installation de stockage où les processus de manutention et de stockage des marchandises sont automatisés. L’automatisation augmente l’efficacité et réduit les erreurs.

Entreprise agile : Entreprise capable de s’adapter rapidement aux changements du marché et de l’environnement. L’agilité est devenue un atout essentiel dans le monde industriel moderne.

Entreprise numérique : Entreprise qui utilise largement les technologies numériques dans ses processus opérationnels et ses stratégies commerciales.

Ergonomie en milieu de travail : Adaptation des conditions de travail pour améliorer le confort et la sécurité des employés, souvent en modifiant l’équipement, les postes de travail et les méthodes de travail.

Évaluation de la qualité : Processus d’examen et d’analyse de la qualité des produits ou des services d’une entreprise, souvent à travers des audits, des tests et des feedbacks clients.