Calculer un taux de service

Le calcul du taux de service dans une société industrielle est crucial pour mesurer l’efficacité de sa chaîne de production et garantir la satisfaction de ses clients. Le taux de service correspond au pourcentage de commandes livrées dans les temps et conformes aux attentes des clients, par rapport au nombre total de commandes. Pour calculer ce taux, il est nécessaire de collecter et d’analyser des données à chaque étape de la chaîne de production, afin d’identifier les problèmes et les points d’amélioration. L’optimisation du taux de service nécessite souvent une coordination étroite entre les différents départements de l’entreprise, ainsi qu’une utilisation judicieuse des technologies de pointe telles que l’intelligence artificielle et les analyses prédictives.

Description

Le taux de service est appelé On Time Delivery (OTD) en anglais.

Il existe plusieurs façons de le calculer (voir la fiche dédiée).

La méthode de calcul la plus efficace et simple est de prendre le ratio des lignes de livraison livrées à l’heure sur le mois divisé par les lignes que l’on devait livrer sur le mois (en incluant bien les lignes en retard des mois passés, et les lignes en litige que l’on devait livrer).

L’objectif est d’avoir un taux de service le plus proche du besoin client. Cela ne sert à rien d’avoir un indicateur à plus de 95% de livraison sans tenir compte du transport, si le client compte un OTD de 40% en incluant la logistique. L’alignement des données est l’étape indispensable à la construction d’une scorecard commune, idéalement générée par le Fournisseur, qui inclut les besoins du client.

C’est un indicateur de performance (KPI Key Process Indicator) qui permet de déterminer et de quantifier l’efficacité générale de la supply chain d’une entreprise. Ses données sont très utiles pour le responsable de la supply chain. En effet, cet indicateur donne la possibilité de mesurer et de calculer le taux de satisfaction de votre client par rapport à ses attentes initiales. Son optimisation est importante afin d’améliorer votre performance logistique.

Autrement dit, « c’est un pourcentage de produits livrés à temps dans les références et quantités requises, par rapport à la demande exprimée par le client ». Le taux de service est l’une des méthodes afin d’anticiper une rupture de stock pendant le prochain cycle de réapprovisionnement et donc limiter les ruptures d’approvisionnements et de ventes.

Pour illustrer, voici un exemple de calcul avec des chiffres fictifs :

Si vous avez reçu 100 demandes de service au cours d’une période donnée et que vous en avez satisfait 85, votre taux de service sera de 85/100 = 0,85. Pour le convertir en pourcentage, multipliez ce résultat par 100 : 0,85 x 100 = 85%.

Il est important de noter que pour que ce calcul soit précis, il faut tenir compte de toutes les demandes de service reçues, qu’elles aient été satisfaites ou non. Cela vous donnera une vue d’ensemble de la qualité de votre service et vous permettra de déterminer les points à améliorer.

Comment se calcule le taux de service ?

Le taux de service est un indicateur clé de performance utilisé pour mesurer la capacité d’une entreprise à satisfaire la demande de ses clients. Il est généralement exprimé en pourcentage et illustre l’efficacité avec laquelle une entreprise peut honorer ses commandes dans les délais. Pour le calculer, on divise généralement le nombre de commandes livrées à temps par le nombre total de commandes, puis on multiplie le résultat par 100. Par exemple, si une entreprise a reçu 100 commandes et en a livré 90 à temps, son taux de service est de 90%.

Qu’est-ce qu’un bon taux de service ?

Un « bon » taux de service dépend de l’industrie et du type de produits ou services fournis. Cependant, dans la plupart des secteurs, un taux de service de 95% ou plus est considéré comme excellent. Il montre que l’entreprise est capable de répondre à la demande de ses clients de manière fiable. Toutefois, il est essentiel de noter qu’un taux de service de 100% n’est pas toujours l’objectif, car il pourrait signifier des stocks excédentaires ou des ressources inutilisées. L’objectif est de trouver un équilibre entre la satisfaction des besoins des clients et l’efficacité opérationnelle.

Comment calculer le taux de service d’un fournisseur ?

Le taux de service d’un fournisseur est une mesure de sa capacité à respecter ses engagements en termes de livraisons. Pour le calculer, il faut diviser le nombre de commandes reçues du fournisseur dans les délais et en bon état par le nombre total de commandes passées à ce fournisseur, puis multiplier le résultat par 100. Ce calcul permet aux entreprises d’évaluer la fiabilité d’un fournisseur, ce qui est essentiel pour garantir une chaîne d’approvisionnement fluide et efficace.

Qu’est-ce que le taux de service fournisseur ?

Le taux de service fournisseur est un indicateur qui mesure l’efficacité et la fiabilité d’un fournisseur dans le respect de ses engagements. C’est un outil essentiel pour les responsables des achats et de la chaîne d’approvisionnement pour évaluer et choisir leurs fournisseurs. Un taux de service fournisseur élevé indique un fournisseur fiable qui peut être considéré comme un partenaire stratégique. À l’inverse, un faible taux de service peut signaler des problèmes potentiels et nécessiter des ajustements ou des changements dans la relation fournisseur.

 

 

Performance Logistique des Entreprises : Un Aperçu Complet

1. L’Impératif de l’Optimisation Logistique Dans le monde des affaires actuel, l’optimisation de la chaîne d’approvisionnement, notamment pour améliorer le taux de service en magasin et minimiser les niveaux de stock, est un enjeu cardinal. Les solutions logicielles avancées contribuent de manière significative à rationaliser les différentes phases du processus logistique : de la prévision des ventes à la synchronisation des données à travers différentes fonctions commerciales, jusqu’à la gestion du flux physique de marchandises, y compris le traitement des commandes et la gestion des entrepôts. Avec la croissance et l’évolution des entreprises, ces outils doivent également communiquer de manière fluide non seulement au sein de l’entreprise, mais aussi avec des partenaires et des parties prenantes externes.

2. S’Adapter aux Comportements des Consommateurs en Évolution Le comportement des consommateurs évolue rapidement. Des tendances comme le nomadisme et les modèles de demande fluctuants poussent les entreprises à adapter continuellement leurs pratiques commerciales. Elles doivent être agiles et réactives face au cycle de vie considérablement réduit des produits, notamment dans le secteur des biens de consommation à rotation rapide. Dans ce contexte, la Gestion de la Chaîne d’Approvisionnement (ou SCM pour Supply Chain Management) devient une voie principale de rationalisation des entreprises. Plusieurs d’entre elles ont même taillé leur avantage concurrentiel sur la base de leur expertise logistique. On estime que des améliorations significatives en matière de performance logistique peuvent entraîner d’importantes économies pour les entreprises. À l’inverse, des performances logistiques médiocres par rapport aux normes de l’industrie peuvent être catastrophiques.

3. Les Objectifs Primordiaux de la Gestion de la Chaîne d’Approvisionnement L’amélioration de la gestion de la chaîne d’approvisionnement offre une multitude d’avantages :

  • Pour les détaillants, les avantages anticipés incluent une meilleure disponibilité des produits (ou taux de service) pour les consommateurs, associée à une baisse des niveaux de stock, essentielle pour les produits ayant un cycle de vie court.
  • Pour les fournisseurs, les bénéfices gravitent autour d’une meilleure gestion des stocks de produits finis, d’une optimisation du processus de fabrication (en exploitant la logistique juste à temps pour réduire les stocks tampons) et d’une amélioration des coûts de distribution grâce à une planification et une composition optimales des expéditions.

4. Intégration d’Outils IT pour l’Amélioration Logistique L’optimisation logistique implique des actions spécifiques à différents niveaux fonctionnels des entreprises :

  • Prédire le volume des ventes pour anticiper l’activité de l’entreprise, lui permettant d’ajuster ses ressources à toute évolution.
  • Synchroniser les données et les opérations à travers les diverses fonctions de l’entreprise impliquées dans la chaîne logistique.
  • Améliorer la cohérence des activités logistiques centrales, telles que la préparation des commandes, l’entreposage et le transport.

Chaque niveau de prise de décision dispose de son propre outil informatique, souvent proposé par des spécialistes répondant à chaque défi unique :

  • Les Systèmes de Planification Avancés (APS) aident à automatiser le processus de planification en ce qui concerne les achats, la production, la distribution et le transport, assurant un équilibre entre les demandes prévues des clients et les capacités des fournisseurs.
  • Les systèmes ERP (Enterprise Resource Planning) gèrent les opérations logistiques quotidiennes. Ce sont des logiciels de gestion personnalisables intégrant des données de toutes les fonctions de l’entreprise, de la vente à la comptabilité. En essence, ils facilitent la planification en fonction des capacités de stockage, calculent le nombre nécessaire d’entrepôts par région, sélectionnent le mode de transport le plus économique et planifient les tournées de livraison.

Taux de Service dans la Chaîne d’Approvisionnement : Qu’est-ce que c’est et Comment l’Améliorer ?

Dans le secteur de la logistique et de la Chaîne d’Approvisionnement, le Taux de Service, également connu sous le nom de Taux de Service Logistique ou simplement Taux de Service, est un indicateur clé de performance essentiel pour mesurer la satisfaction des clients. Il permet de calculer le nombre de commandes livrées à temps par rapport au nombre total de commandes passées. Comprendre la différence entre le Taux de Service visé et le Taux de Service réel est essentiel pour évaluer les performances et apporter des améliorations. Ici, nous allons explorer la définition du Taux de Service et fournir cinq conseils clés pour l’améliorer.

Taux de Service : Définition

Le Taux de Service, également appelé Taux de Service Logistique ou Taux de Service, évalue l’écart entre le taux de commandes passées et le taux de commandes livrées à temps sur une période choisie. Cet indicateur final est le Taux de Service réel et doit être comparé au Taux de Service visé, qui représente l’objectif initial, pour évaluer les performances.

Dans l’ensemble, cet indicateur détermine l’efficacité de la chaîne de production et, par conséquent, le service fourni aux clients et leur satisfaction. Pour le responsable de la Chaîne d’Approvisionnement, cette information est cruciale et contribue à l’amélioration continue de la chaîne.

Calcul du Taux de Service

Le calcul du Taux de Service est basé sur une période qui dépend de l’organisation de l’entreprise. Cependant, il est essentiel de considérer une période plus longue pour obtenir une vue d’ensemble complète, plutôt qu’un instantané où les fluctuations peuvent être dues à des événements transitoires plutôt qu’aux efforts de l’entreprise. Par conséquent, un Taux de Service quotidien a une valeur limitée par rapport à un taux hebdomadaire ou mensuel, qui offre une perspective plus large et plus cohérente.

Une fois la période choisie établie, le calcul du Taux de Service réel est simple :

Taux de Service réel = Nombre de commandes complètes livrées à temps / Nombre total de commandes passées

Vous pouvez également intégrer le concept de commandes partielles dans le calcul pour pondérer cet indicateur de manière appropriée.

Il est important de noter que, bien que les éléments constitutifs du calcul soient relativement clairs, leur interprétation peut varier en fonction du type d’entreprise ou de la stratégie d’entreprise. Par conséquent, il est essentiel de prendre le temps de discuter de la construction de cet indicateur.

Taux de Service : Un Levier pour la Stratégie de Chaîne d’Approvisionnement

Avant d’améliorer le Taux de Service, il est essentiel de définir le Taux de Service cible. Cette cible est relative aux règles de gestion de l’entreprise et à la stratégie de la Chaîne d’Approvisionnement. Par exemple, viser un Taux de Service de 100 % sur 100 % des produits peut entraîner des niveaux de stock excessifs et probablement inutiles.

La première étape consiste à catégoriser les produits (volume, rotation, chiffre d’affaires, marge, stratégique ou non stratégique) pour déterminer le Taux de Service souhaité pour chaque catégorie définie. Par exemple, un article stratégique de grande valeur peut avoir un Taux de Service cible de 99 %, tandis qu’un article à faible rotation et non stratégique peut accepter un Taux de Service de 70 %. Les niveaux de stock de sécurité et, par conséquent, les niveaux moyens de stock cibles seront directement déterminés par ces valeurs.

La prochaine étape consiste à mesurer le Taux de Service réel et à élaborer des plans d’action pour atteindre les objectifs définis.

Taux de Service : 5 Stratégies d’Amélioration

Bien que la perfection puisse être difficile à atteindre, il est possible d’améliorer votre Taux de Service et de vous rapprocher de cet objectif ultime. Voici cinq conseils pratiques à mettre en œuvre dans votre Chaîne d’Approvisionnement :

  1. Optimiser la Gestion des Stocks Étant donné que le Taux de Service est étroitement lié à la gestion des stocks, il est essentiel d’optimiser cet aspect.
    • Commencez par réaliser une analyse ABC pour établir des règles de gestion en fonction de l’importance du produit. En fonction de votre catégorisation préalable (A, B ou C), en prenant en compte des facteurs tels que le chiffre d’affaires, la marge ou le volume, vous pouvez prioriser certains produits.
    • Une gestion efficace des stocks pour améliorer le Taux de Service implique également la mise en place d’un stock de sécurité. Ce stock tampon permet de faire face à des événements imprévus en maintenant un niveau de stock adapté à la variabilité de la demande tout en équilibrant les niveaux de stock pour gérer les excédents.
    • Enfin, comparez le coût de possession des stocks avec le coût des ruptures de stocks et alignez-le sur le Taux de Service visé.
  2. Améliorer la Précision des Prévisions de Ventes Atteindre un Taux de Service élevé suppose de trouver le bon équilibre dans la Chaîne d’Approvisionnement, avec suffisamment de stocks pour répondre à la demande des clients sans excès, en immobilisant inutilement des liquidités. Cet équilibre est réalisable grâce à des prévisions de ventes plus précises qui correspondent étroitement aux attentes des clients finaux.
  3. Anticiper les Besoins pour Réduire les Ruptures de Stock Si des prévisions fiables à court terme sont précieuses, disposer de prévisions précises à moyen et long terme est encore meilleur. Des prévisions couvrant les 24 prochains mois permettent une implication proactive des fournisseurs, notamment ceux aux longs délais de livraison, et une planification stratégique des approvisionnements. L’anticipation réduit les ruptures de stock et améliore le Taux de Service. De plus, elle réduit les interventions d’urgence dans la Chaîne d’Approvisionnement.
  4. Favoriser la Communication au sein de la Chaîne d’Approvisionnement Le Taux de Service dépend des décisions opérationnelles influencées par les choix stratégiques pris en amont. Il est donc essentiel de favoriser la communication entre toutes les parties prenantes de la Chaîne d’Approvisionnement pour qu’elles aient accès aux informations pertinentes et travaillent dans la même direction. Le consensus de toutes les parties prenantes est indispensable pour la prise de décision à chaque étape de la chaîne.
    1. Adopter un Outil Collaboratif Multi-Modules de S&OP Pour faciliter une communication efficace et améliorer le Taux de Service, les bons outils doivent être à la disposition de votre équipe. Une solution logicielle de Planification des Ventes et des Opérations (S&OP) permet à la Chaîne d’Approvisionnement de s’appuyer sur des informations partagées en temps réel pour prendre des décisions stratégiques basées sur le consensus. Pour être efficace dans l’amélioration du Taux de Service, l’outil doit être collaboratif et multi-modules. Cette approche garantit que la demande des clients peut être satisfaite avec un Taux de Service de 100 %, il y a toujours de la place pour l’amélioration. En mettant en œuvre ces cinq stratégies, vous pouvez progresser vers un Taux de Service plus élevé, offrant ainsi un meilleur service à vos clients et contribuant à la réussite de votre chaîne d’approvisionnement.

taux de service calcul
taux de service définition
taux de service formule
taux de service client formule
taux de service client interne
c’est quoi le taux de service
taux de service gestion des stocks
taux de service fournisseur définition
taux de service en logistique
taux de service et otd
taux de service fournisseur
taux de service global