Optimisation du stock mort – SLOB (SLow moving & OBsolete inventory)

Description

Gestion efficace des stocks à faible rotation et obsolètes (SLOB) : Un pilier essentiel du contrôle des stocks

Dans le paysage dynamique du contrôle des stocks, votre entrepôt peut déjà accueillir un ensemble de stocks à rotation lente et obsolètes (SLOB). Comme ces produits continuent de languir dans votre stock, leur présence constitue une menace imminente pour la vitalité de votre entreprise. Dans le discours qui suit, vous éluciderez une stratégie complète pour contrôler avec vigilance et gérer efficacement votre SLOB, garantissant ainsi la rentabilité durable de votre chaîne d’approvisionnement et la pérennité de votre entreprise.

Le terme « à faible rotation » est employé à juste titre pour décrire les biens ou les produits caractérisés par un faible taux de rotation au sein d’une entreprise. D’autre part, le terme « obsolète » se rapporte aux biens ou produits qui sont tombés dans l’oubli, soit en raison d’un manque de demande, soit en raison de l’arrêt de leur production par le fournisseur.

Les stocks à rotation lente représentent l’un des aspects les plus difficiles de la gestion des stocks, car ils risquent d’immobiliser des ressources et des capitaux précieux qui pourraient être utilisés plus efficacement. L’identification et la gestion de ces articles sont essentielles pour maintenir une chaîne d’approvisionnement efficace et rentable. Dans cet article, nous explorons les défis inhérents à la gestion des stocks à rotation lente et proposons des approches stratégiques pour atténuer ces obstacles, améliorant ainsi les opérations globales de l’entreprise.

Sécuriser une chaîne d’approvisionnement rentable

Si vous aspirez à renforcer la rentabilité de votre chaîne d’approvisionnement et, par extension, de l’ensemble de votre entreprise, vous devez vous concentrer sur une trinité de piliers fondamentaux : le service, les coûts et la liquidité des stocks. Aujourd’hui, cependant, notre examen sera particulièrement approfondi et portera sur le domaine des stocks à rotation lente (SLOB) et de leur contrepartie désuète, les stocks obsolètes.

Pour commencer, la gestion efficace des stocks à rotation lente et obsolètes (SLOB) nécessite une approche proactive et stratégique qui s’attaque à la fois aux symptômes et aux causes profondes de la stagnation des stocks. La première étape de ce processus est l’identification précise et l’examen régulier de l’état des stocks. Il s’agit de segmenter les stocks afin de déterminer les articles à faible rotation en raison d’une demande cyclique et ceux qui sont réellement obsolètes. Les outils avancés d’analyse prédictive et de prévision des stocks peuvent contribuer de manière significative à cette tâche, en permettant aux entreprises de mieux prévoir les schémas de demande et d’ajuster les niveaux de stock en conséquence. Ces outils permettent également d’identifier les articles à faible rotation avant qu’ils ne deviennent un fardeau financier.

Ensuite, une stratégie efficace pour minimiser les stocks SLOB est la mise en œuvre d’un système robuste d’optimisation des stocks. Il s’agit notamment de revoir les pratiques d’approvisionnement, d’améliorer la précision des prévisions de la demande et d’accroître l’agilité de la chaîne d’approvisionnement. Par exemple, l’adoption d’un système d’inventaire juste à temps (JIT) peut réduire les coûts de détention des stocks et augmenter les taux de rotation des stocks en alignant plus étroitement les livraisons de stocks sur les calendriers de production. En outre, la renégociation des contrats avec les fournisseurs afin d’assouplir les quantités commandées et les politiques de retour peut également réduire le risque d’accumulation de stocks excédentaires. En outre, une collaboration et une communication régulières avec les fournisseurs, les clients et les parties prenantes internes sont essentielles pour synchroniser les opérations de la chaîne d’approvisionnement et optimiser le flux des stocks.

En outre, pour les stocks qui deviennent inévitablement obsolètes ou dont la rotation reste lente, il convient de recourir à des stratégies de liquidation créatives et efficaces. Il peut s’agir de réduire les prix des produits pour les vendre rapidement, de les regrouper avec des articles plus populaires ou de les vendre à des liquidateurs ou sur des marchés alternatifs tels que les magasins d’usine ou les places de marché en ligne. Le recyclage ou la réaffectation d’une partie des stocks à d’autres produits ou à d’autres usages au sein de l’entreprise peut également constituer un moyen rentable de gérer les stocks SLOB. Ces stratégies permettent non seulement de récupérer la valeur des stocks à rotation lente, mais aussi de libérer de l’espace d’entreposage et des ressources précieuses, améliorant ainsi l’efficacité et la rentabilité globales de la chaîne d’approvisionnement.

Découvrir les nuances des stocks à rotation lente et des stocks obsolètes (SLOB)

Commençons notre exploration par une question fondamentale : qu’est-ce qui distingue le domaine des stocks à rotation lente de celui des stocks obsolètes ?

Les stocks à rotation lente sont constitués d’articles dont la vitesse de vente est plus faible et qui restent donc en stock plus longtemps que d’autres produits. Ces articles peuvent varier considérablement en fonction du secteur d’activité, de la demande du marché et des facteurs saisonniers. Le premier défi de la gestion des stocks à rotation lente est d’identifier avec précision les produits qui entrent dans cette catégorie. Il faut pour cela un système robuste de suivi et d’analyse des ventes dans le temps, juxtaposé aux niveaux de stock, afin de repérer les produits dont les performances sont constamment insuffisantes.

Naviguer dans le royaume du stock obsolète

Le stock obsolète jette son ombre sur les produits tombés en désuétude, périmés ou devenus des reliques d’époques révolues. Il s’agit d’articles qui doivent être éliminés, vendus avec de fortes remises ou même donnés, car ils ont dépassé le stade de la vente. L’impact des stocks obsolètes sur la santé financière d’une entreprise est profond, car ils perdent inexorablement 100 % ou plus de leur valeur, si l’on tient compte des coûts associés à leur élimination.

Le principal problème posé par les stocks à rotation lente est la pression financière qu’ils exercent sur l’entreprise. Le capital immobilisé dans des marchandises invendues n’est pas disponible pour être réinvesti dans d’autres domaines, potentiellement plus rentables. En outre, les articles à rotation lente occupent un espace précieux dans l’entrepôt, contribuent à l’augmentation des coûts de stockage et peuvent devenir obsolètes au fil du temps, entraînant des radiations qui ont un impact sur la santé financière de l’entreprise.

Gérer efficacement les stocks à faible rotation

Les stocks à rotation lente, appelés familièrement stocks excédentaires, stocks vieillis ou stocks résiduels, représentent des produits qui, bien qu’ils ne soient pas périmés ou ne datent pas d’hier, traînent en surplus. La présence de stocks excédentaires engendre des coûts supplémentaires, qu’il s’agisse de frais de stockage ou de la nécessité imminente d’éliminer les surplus pour accueillir de nouvelles collections.

Cependant, l’excès de stock n’est pas nécessairement synonyme d’obsolescence.

Pour clarifier ce paysage labyrinthique des stocks et dire adieu aux stocks à faible rotation et aux stocks obsolètes, un outil fondamental à votre disposition est le calcul de la rotation des stocks. Vous trouverez des informations précieuses sur ce sujet dans mes articles intitulés « Calcul de la quantité de commande économique (QCE) » et « Formule et calcul du stock de sécurité : 6 meilleures méthodes ».

Une gestion efficace des stocks à rotation lente dépend fortement de la précision des données d’inventaire et de techniques de prévision sophistiquées. L’absence de systèmes de suivi des stocks précis, capables d’actualiser les données en temps réel et de fournir des informations exploitables, constitue un problème courant. Sans données précises, les prévisions deviennent des conjectures, ce qui complique les efforts visant à aligner les niveaux de stocks sur la demande du marché. L’analyse prédictive avancée peut aider à résoudre ce problème en fournissant des prévisions plus précises de la demande et en identifiant les ralentisseurs potentiels avant qu’ils ne s’accumulent.

Embracing the SLOB KPI in Your Business

(en anglais)
Votre voyage vers une gestion efficace du SLOB commence par le téléchargement immédiat de mon modèle Excel gratuit, méticuleusement conçu pour faciliter le calcul rapide de l’indicateur clé de performance (KPI) du SLOB.

La rigidité des opérations d’approvisionnement et de la chaîne logistique constitue un autre défi de taille. Les systèmes de commande traditionnels peuvent créer des scénarios dans lesquels les entreprises surachètent des articles en raison d’incitations à l’achat en gros ou de quantités de commande minimales imposées par les fournisseurs. Cette pratique exacerbe souvent le problème des stocks à rotation lente. Les stratégies d’approvisionnement flexibles, telles que les systèmes d’inventaire juste à temps, peuvent contribuer à réduire l’incidence du surstockage en alignant plus étroitement les achats sur la demande réelle.

Crunching the Numbers : Calcul des stocks obsolètes

La quantification des stocks obsolètes commence par un processus en deux étapes :

Étape 1 : délimiter clairement les produits constituant votre stock actif de ceux qui sont relégués à l’obsolescence. Cette étape fondamentale peut être exécutée manuellement ou confiée aux prouesses d’automatisation d’Excel par l’établissement de paramètres de date pertinents. Dans des secteurs tels que l’alimentaire ou le pharmaceutique, les produits sont intrinsèquement liés à des dates spécifiques, qui servent à déterminer leur statut – actif ou obsolète. En faisant appel aux prouesses de calcul d’Excel, avec la date du jour comme point de référence et l’inclusion des dates de début et de fin pour chaque produit, vous pouvez rapidement faire la différence entre le nouveau et l’obsolète. Tout produit se situant en dehors des paramètres de date définis est marqué sans équivoque comme « obsolète ».

Étape 2 : Calculez la valeur de votre stock obsolète. La colonne F, qui contient la valeur de votre stock, sert de base au calcul de la valeur du stock obsolète. Cette opération mathématique peut être réalisée manuellement, en mettant en évidence chaque ligne de stock obsolète et en divisant sa valeur par le coût total du stock. Il est également possible d’utiliser un tableau croisé dynamique pour rationaliser ce processus.

Quantifier les stocks à rotation lente

Le calcul des stocks à rotation lente commence par le calcul de la rotation des stocks, appelée rotation des stocks. L’objectif est de déterminer la rotation des stocks pour chaque produit, en divisant la valeur des stocks par les ventes, puis en multipliant le résultat par la période concernée.

Une fois la formule appliquée, ce qui rend les résultats palpables, vous êtes confronté à la tâche d’établir des priorités. Il est impératif de discerner les produits qui méritent votre attention initiale. Il est à noter que les produits classés dans la catégorie des produits à faible rotation ne sont pas obsolètes en soi. Pour affiner ce seuil, vous avez la possibilité de l’aligner sur la rotation des stocks, le délai de livraison moyen, les points de commande et les niveaux de stock de sécurité.

En effet, le calibrage de ce seuil doit être méticuleusement adapté pour s’harmoniser avec les particularités de votre entreprise. Cette démarche s’avérera précieuse pour définir une stratégie solide de gestion des stocks excédentaires.

La gestion des stocks à rotation lente est un aspect complexe de la gestion de la chaîne d’approvisionnement qui nécessite une attention et une adaptation permanentes. En mettant en œuvre des systèmes avancés de gestion des stocks, en affinant les techniques de prévision et en adoptant des politiques d’approvisionnement flexibles, les entreprises peuvent atténuer de manière significative les défis posés par les articles à rotation lente. En outre, des approches innovantes de la re-commercialisation ou de l’élimination responsable des articles à rotation lente peuvent transformer des dettes potentielles en actifs, soutenant ainsi la croissance et la rentabilité de l’entreprise dans le paysage concurrentiel du marché.

En résumé, si les stocks à faible rotation constitueront toujours un défi pour les gestionnaires de stocks, ils offrent également des possibilités d’amélioration de l’efficacité opérationnelle et de prise de décision stratégique.

Calcul des stocks obsolètes et à faible rotation (SLOB)

Étape 1 : définir les produits actifs et obsolètes

Identifiez les produits qui font partie de votre stock actif et ceux qui sont considérés comme obsolètes. Ce processus peut être mené manuellement ou automatisé dans Excel en fixant les dates de début et de fin des produits par rapport à la date d’aujourd’hui. Les produits dont la date est comprise entre ces deux dates sont étiquetés comme « nouveaux », tandis que ceux dont la date est dépassée sont étiquetés comme « obsolètes ».

Étape 2 : calculer la valeur des stocks obsolètes

Dans la feuille Excel, incluez une colonne qui reflète la valeur de votre inventaire. Pour calculer la valeur du stock obsolète, mettez en évidence toutes les entrées marquées comme obsolètes et additionnez leur valeur totale. Ce processus de calcul peut être rationalisé à l’aide d’un tableau croisé dynamique. Il est essentiel de suivre le coût total du stock obsolète en pourcentage du stock total. Il est essentiel de suivre cet indicateur clé de performance (ICP) sur une base hebdomadaire et de mettre en œuvre des stratégies telles que des promotions pour aider à réduire le niveau de stock obsolète (SLOB).

Calculer le stock à rotation lente

Pour déterminer le stock à rotation lente, commencez par le taux de rotation des stocks, qui consiste à diviser la valeur du stock par les ventes, puis à multiplier par le nombre de jours. Fixez des seuils en fonction des besoins de votre entreprise, par exemple en augmentant la limite de rotation du stock à XX jours pour identifier davantage de produits à rotation lente, sur la base d’une rotation globale de YY jours.

Ajustez ces seuils en fonction de différentes familles de produits ou de critères commerciaux tels que le délai de livraison moyen, le point de commande et les niveaux de stock de sécurité. Cela permet de gérer les stocks plus efficacement, en tenant compte des différentes dynamiques de produits.

Informations complémentaires

Objectives